mare


mare

mare [ mar ] n. f.
• 1175; frq. °mara marais
1Petite nappe d'eau peu profonde qui stagne. flache, flaque, lagon. Mare dans un bois, un pré, une cour de ferme. Mare croupissante, fangeuse. Mare aux canards. canardière. « Dehors, la pluie entretenait la mare, qui était la seule eau pour les bêtes » (Zola). Loc. Plais. La mare aux harengs : l'Atlantique Nord. Le pavé dans la mare.
2Par ext. Grande quantité de liquide répandu. Une mare de sang.
⊗ HOM. Marc, marre.

mare nom féminin (ancien scandinave marr, lac) Petite nappe d'eau dormante : Les canards barbotent dans la mare. Grande quantité de liquide répandu sur le sol : Mare de sang.mare (homonymes) nom féminin (ancien scandinave marr, lac) marc nom masculin marre adverbe

mare
n. f.
d1./d Petite étendue d'eau stagnante, naturelle ou artificielle. Mare à canards.
d2./d Grande quantité de liquide répandue sur le sol. Une mare de vin, de sang.

⇒MARE, subst. fém.
Petite étendue d'eau stagnante, dans une dépression naturelle ou artificielle, de faible profondeur. Mare boueuse, croupissante, dormante, fangeuse; mare verdâtre; mare infecte; mare aux canards, à crapauds; tomber dans une mare. Dans ce village on abreuve les bestiaux à une mare, à la mare. La mare est à sec (Ac. 1835-1935). Ce parc immense, où les chevreuils bondissaient (...) autour des eaux endormies de ces mares mystérieuses que l'on découvre sous les vieux saules et sous les grandes herbes sauvages (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 412). Wilfrida (...) regarda pulluler (...) dans les mares d'eau sale (...) des canards, des poules, des oies (...) toute une vie malpropre, bruyante et malodorante, et gaie cependant (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p.234):
1. Il s'agissait de réparer une mare. Cette mare, grande comme un étang, fuyait; on connaissait le lieu de cette fuite et l'on devait le cimenter. Il fallait pour cela commencer par vider la mare, ce qu'on n'avait pas fait depuis quinze ans. Carpes et tanches y abondaient, quelques-unes très grosses, qui ne quittaient plus les bas-fonds.
GIDE, Immor., 1902, p. 412.
P. métaph. Mare d'or, de pourpre, de verdure, de parfums. Les mares de vos yeux aux joncs de cils (LAFORGUE, Poés., 1887, p. 34).
P. plaisant., fam. La mare aux harengs. L'Atlantique Nord. De l'autre côté de la mare aux harengs, le petit Italien (...) vient (...) de décrocher le titre national américain (MARCO ds Pédale, 5 oct. 1927, p. 5, col. 3). Ça te plairait de faire un tour de l'autre côté de la mare aux harengs? T'es relégable (BERNANOS, Mouchette, 1937, p. 1284).
Passer la mare. Traverser l'Atlantique. Bourget: (...) pourquoi ne retournez-vous pas aux États-Unis? (...) Herley: (...) Parce que mon père a eu la funeste idée de me faire passer la mare, comme nous disons (...) quand j'étais encore un tout petit garçon (BOURGET, Monique, Reconnaiss., 1902, p. 185).
P. anal. Mare de + subst. (désignant une matière). Étendue de liquide qui ne s'écoule pas ou qui est répandu à terre. Mare de boue; mare de vin; mare d'encre. Il resta là ébahi, à regarder la bouteille, le verre cassé, la mare d'alcool à terre, d'où montait un fort parfum (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 304):
2. Des cadavres de chevaux (...) bordaient la piste (...) Il y en eut même un qui la barrait franchement et dont il fallut faire le tour, en traversant une épouvantable puanteur, comme si l'on se fût jeté pour y nager à pleines brasses dans une mare de liquides cadavériques.
ROMAINS, Hommes bonne vol., Verdun, 1938, p. 141.
P. métaph. Les plumes marchaient de nouveau, les paquets tombaient régulièrement, la mare d'étoffes montait toujours, comme si les eaux d'un fleuve s'y fussent déversées (ZOLA, Bonh. dames, 1893, p. 661).
Loc. En mare. Abondamment. Couler en mare. Et l'eau, qui était captée pour la soif, ou pour le blanchissage des belles dentelles du dimanche des villageoises, se répand en mare devant l'église (SAINT-EXUP., Pilote guerre, 1942, p. 268).
En mares. En grande quantité. V. billot ex. 2.
Au fig. [Pour exprimer le caractère trouble, inextricable d'une situation] Florent: Mais, à la fin expliquez-vous. Nous jouons une charade. Esther: Sortons de cette mare, Florent. Cette petite est ta maîtresse (COCTEAU, Monstres sacrés, 1940, I, 6, p.38).
♦[Exprimant l'idée d'enlisement; fonctionne comme un intensif avec une connotation péj.] Une mare de + subst. (abstr.).Une mare de corruption. Il y a (...) des hommes de néant et de sottise qui nient le présent, croupissent dans la mare étroite et nauséabonde de leur banalité (ZOLA, Mes haines, 1866, p.8). Et, tout à coup, cassant l'élan des violences, Des murs de bruit semblent tomber Et se taire, dans une mare de silence (VERHAEREN, Villes tentac. 1895, p. 153).
HIST. [P. réf. à A. BRIAND, Disc. de Périgueux, 10 oct. 1909] Mares stagnantes. Circonscriptions électorales restreintes sous le système du scrutin d'arrondissement. Tout le monde (...) s'était mis à avoir un espoir vague, mais fort, dans ce remède social, la proportionnelle, qui semblait devoir en finir avec les abus (...) les mares stagnantes, la concurrence déloyale (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 96):
3. Le mode de scrutin était le scrutin uninominal (ou d'arïsdissement), reflet des «mares stagnantes», favorable à la domination des «comités locaux», et des intérêts de clocher, hostile à la constitution de grands partis politiques puissants offrant aux électeurs l'option entre de grandes doctrines.
VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 97.
P. ell. Mare (de Paris). Déjà, dans toutes les mares de Paris et de la province, le candidat pullule (MAURIAC, Nouv. Bloc-notes, 1961, p. 127):
4. Dans ces petites mares d'arrondissement, le moindre clapotis réveille tout le monde. Tout est su; la vie privée, les querelles de ménage, les dettes, les expédients, les erreurs, les audaces, les fautes que le juge n'atteint pas, tout cela est analysé et tiré au clair par de terribles jugeurs. L'opinion publique n'est pas égarée par l'esprit de parti...
ALAIN, Éléments d'une doctrine radicale, Paris, Gallimard, 1925, p. 184.
Prononc. et Orth.:[]. Homon. marc. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 «petite nappe d'eau peu profonde qui stagne» (BENOÎT DE SAINTE-MAURE, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 9577); 2. 1690 «grande quantité de liquide répandu» (FUR.). De l'a. nord. marr masc. «mer; lac», cf. l'a. sax. meri fém., l'a. h. all. meri masc. et neutre, l'all. Meer, l'ags. mere masc. et fém. «marécage; lac»; le genre fém. peut venir de l'ags. Cette étymol. est soutenue par le FEW t. 16, pp. 533-534, qui souligne l'importance des attest. de mare à époque anc. en norm. et en anglo-normand. Fréq. abs. littér.:649. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 373, b) 1 182; XXe s.: a) 1 660, b) 808. Bbg. CHAUTARD Vie étrange arg. 1931, p. 307. — WARTBURG (W. von). Probl. d'étymol. gallo-romane. R. Ling. rom. 1955, t. 19, pp. 283-286.

mare [maʀ] n. f.
ÉTYM. V. 1180; du francique mara. → Marais.
1 Petite nappe d'eau peu profonde qui stagne dans une excavation naturelle ou artificielle, en général de manière permanente. || La mare est plus petite que l'étang. Étang, flache, flaque, lagon. || Mare fangeuse (→ Brusque, cit. 6). || Mare dans un bois, un pré, une cour de ferme (→ Fruitier, cit. 2). || Mare aux canards. Barbotière, canardière.
1 Dehors, la pluie entretenait la mare, qui était la seule eau pour les bêtes et l'arrosage. Chaque matin, il fallait descendre à la fontaine, en bas, sur la route, chercher l'eau de la table.
Zola, la Terre, II, III.
2 Devant lui, une toute petite mare, une flaque d'eau très claire, où se reflétait le ciel mélancolique. Elle était close d'une palissade, et bordée de deux arbres.
R. Rolland, Jean-Christophe, La révolte, p. 628.
3 L'œil bleu des mares veille au sous-bois fléché d'or.
Aragon, les Yeux d'Elsa, p. 54.
(1926). Loc. plais. La mare aux harengs : l'Atlantique Nord.
2 (1690, Furetière). Par ext. Grande quantité de liquide répandu. || Une mare de vin, de sang (→ Hémorragie, cit. 2).
4 (…) l'émotion de cette nouvelle assit Gervaise dans la mare d'eau sale qui emplissait la boutique. Elle demeura suante, essoufflée, avec sa brosse à la main.
Zola, l'Assommoir, t. II, XI, p. 187.
Figuré :
5 (…) c'est comme une mare d'indifférence qui s'est épaissie sur la mémoire des Baillard, aux lieux mêmes où ils ont le plus agi.
M. Barrès, la Colline inspirée, I, IV.
Allus. hist. « Les mares stagnantes » : expression employée par Briand à propos des circonscriptions électorales françaises sous le système du scrutin d'arrondissement.
6 (…) à travers toutes les petites mares stagnantes, croupissantes qui se forment et s'élargissent un peu partout dans le pays, il convient de faire passer au plus vite un large courant purificateur (…)
A. Briand, Discours de Périgueux, 10 oct. 1909, in Guerlac.
HOM. 2. Marc, 1. marre, 2. marre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mare — s.m. [lat. mare ]. 1. (geogr.) [complesso delle acque salate che circondano i continenti e le isole, oppure una parte qualsiasi di tale complesso] ▶◀ (poet.) nettuno, oceano, (poet.) onda, (lett.) pelago, (lett.) ponto. ● Espressioni: colpo di… …   Enciclopedia Italiana

  • maré — s. f. 1. Aumento periódico do volume das águas do oceano. 2.  [Figurado] O fluxo e o refluxo dos acontecimentos humanos. 3. Razão. 4. Ocasião propícia. 5. Boa disposição. 6. maré alta: nível mais alto da maré. = MARÉ CHEIA, PREAMAR 7. maré… …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • MARE — Gallis la mer, Hispanis el mar, Italis il mare, Germanis die zee seu meere, Anglis The sea, Russis Moore, magna est illa aquarum congeries, quae Terram interluit. Eius partes exstantiores sunt maximi eius tractus, quos tabulae et globi… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Mare — (zum Teil von lat. mare „Meer“) steht für Mare (Loire), einen Fluss in Frankreich, Nebenfluss der Loire Mare (Orb), einen Fluss in Frankreich, Nebenfluss des Orb Mare (Zeitschrift), eine Zeitschrift Mare (Mond), eine dunkle Tiefebene auf dem Mond …   Deutsch Wikipedia

  • Maré — Location of the commune (in red) within New Caledonia Administration Country …   Wikipedia

  • Maré — Localización País   …   Wikipedia Español

  • Maré — steht für: eine Favela im urbanen Gürtel von Rio de Janeiro, siehe Maré (Rio de Janeiro) ein Musikprojekt für behinderte Laienmusiker, siehe Maré (Musikprojekt) einer Insel der Loyalitätsinseln, Neukaledonien, siehe Maré (Neukaledonien) Jean… …   Deutsch Wikipedia

  • mare — MARE. s. f. Amas d eau croupissante, plus petit que n est un estang. Grande mare. petite mare. dans ce village on abbreuve les bestiaux à une mare, à la mare. la mare est seiche …   Dictionnaire de l'Académie française

  • MARE (A.) — MARE ANDRÉ (1885 1932) Peintre et décorateur français. Mare est peintre avant d’être décorateur, et son goût pour les valeurs traditionnelles et la qualité du travail influencera ses conceptions. Il commence par dessiner des reliures aussi bien… …   Encyclopédie Universelle

  • Mare — (Роя,Латвия) Категория отеля: Адрес: Selgas iela 1c, Роя, LV 3264, Латвия Описание …   Каталог отелей